Apprendre à apprendre : l’inconscient

apprendre-a-apprendre

Bonjour !

 

Voici la suite de notre série d’articles sur l’apprentissage. Aujourd’hui nous allons parler de l’inconscient que nous pourrions appeler le saboteur. Nous allons explorer pourquoi l’inconscient peut nous empêcher d’apprendre et d’évoluer.

 

 

Prendre conscience de l’importance de l’inconscient

Nous parlons souvent du conscient et de son importance mais l’inconscient est aussi très important. L’inconscient renferme toutes les expériences que vous avez vécu, toutes les informations que vous avez vu ou entendu, tout ce à quoi vous avez été en contact dans votre vie depuis le ventre de votre mère jusqu’à aujourd’hui… cependant ce fantastique espace de stockage ne fait aucune distinction entre ce qui est bon ou mauvais pour nous au moment où il stocke l’information.

Ce qu’il est capital de comprendre est donc : avec quoi je nourris mon inconscient ? (pensées négatives, informations négatives et restrictives, informations télévisuelles, expériences médiocres….) C’est dans le choix des informations avec lesquelles je nourris mon inconscient que le conscient prend toute son importance.

 

L’autre point qui nous permet de comprendre l’importance de notre inconscient :

  • le conscient est capable d’effectuer simultanément entre 6 et 8 tâches ;
  • l’inconscient est capable d’effectuer plus de 1000 tâches simultanément.

Cependant même si notre inconscient est capable d’effectuer autant de tâches simultanément, c’est souvent des tâches dites automatiques ou réflexes telle que celle de marcher qui nous a fallu apprendre. L’inconscient ne peut pas optimiser plusieurs apprentissages à la fois car c’est nouveau et pas automatique comme les autres tâches qu’il connaît.

 

L’inconscient : zone de stockage

Comme nous l’avons vu plus haut, l’inconscient contient toutes nos expériences, croyances, informations…. c’est pour cela qu’il est important de prendre conscience de toutes nos croyances afin de trier celles auxquelles nous donnons notre accord ou celles auxquelles nous ne voulons plus donner foi. Cela aura pour effet de nettoyer notre inconscient qui permettra à cette fabuleuse machine de nous amener vers des expériences plus en accord avec qui nous avons choisi d’être.

Si je devais donner une image qui corresponde à ce processus cela serait celle de votre ordinateur. Si vous ne prenez jamais le temps de faire des mises à jour et de nettoyer votre ordinateur, il finit par devenir lent et il n’est plus du tout performant. Alors que si vous prenez le temps de nettoyer sa mémoire, de ranger les fichiers et de faire les mises à jour nécessaires, il redevient un outil performant.

 

Inconscient et nouveauté

C’est là que le bas blesse ! Notre inconscient n’aime pas la nouveauté, il fonctionne de façon performante avec les habitudes. Il perçoit la nouveauté comme un danger et fera donc tout pour l’éviter particulièrement si cela fait très longtemps que vous n’avez rien fait de nouveau: c’est cela que l’on appelle rester dans sa zone de confort.

La meilleure façon pour que votre inconscient ne vous bloque pas est de faire de la nouveauté une habitude confortable. C’est à dire que vous pouvez installer l’habitude de faire des choses nouvelles de façon récurrente, cependant préférez des choses simples et faciles pour vous afin que votre inconscient ne vous bloque pas de trop. La meilleure façon pour déclencher le mode survie et blocage de votre inconscient est de faire quelque chose de totalement inconfortable. Chaque chose en son temps, vous devez habituer votre inconscient en faisant grandir petit à petit votre zone de confort.

 

Auto-sabotage

 

C’est à dire que malgré toute notre volonté consciente nous n’arrivons pas à régler un ou plusieurs problèmes. Par exemple, quelqu’un cherche à perdre du poids mais de façon inconsciente elle a un blocage qui peut être : « si je perds du poids, mon mari va refaire des crises de jalousie »; et du fait de cette pensée inconsciente, elle ne pourra pas perdre du poids. Je prends encore un exemple que j’ai rencontré à de nombreuses reprises pour que vous vous fassiez une bonne idée de ce processus, Lorsque des personnes désirent évoluer elle se trouve freinée ou bloquée dans leur évolution car inconsciemment la pensée présente est : « si j’évolue, ma relation amoureuse prendra fin », ce qui est un frein majeur. Selon la croyance et l’émotion inconsciente qui se trouve à l’origine du blocage, il est plus ou moins difficile de dépasser le blocage.

 

Les émotions et mécanismes qui peuvent nous bloquer :

  • peur de réussir;
  • peur de pas être à la hauteur, au niveau;
  • colère inconsciente contre un projet de vie (études que l’on n’a pas choisi)
  • peur d’échouer;
  • peur de perdre les gens qui nous entourent
  • …..

 

Voilà cet article est là pour que vous puissiez comprendre à quel point notre inconscient peut nous aider à grandir ou nous entraîner à l’inertie. De nombreux outils existent pour dépasser ces blocages parmis ceux que nous utilisons, il y a : les accords toltèques, l’EFT…

 

Je vous invite à laisser un commentaire pour nous faire part de vos réflexions pour que nous puissions tous progresser dans notre façon d’appréhender l’apprentissage.

 

Nadia Marty

Vous pouvez diffuser ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de ne rien modifier (sauf correction des fautes d’orthographe), de citer l’auteur : Nadia Marty, ainsi que la source : https://www.stephanie-et-nadia.com et ces lignes. Merci.

 

Articles en lien :

Apprendre à apprendre

Apprendre à apprendre : le mental (ego, parasite)

Apprendre à apprendre : les choses à ne pas faire

Apprendre à apprendre : les choses à faire

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.