fin du monde - apocalypse

Apocalypse : secret ou révélations mathématiques (Introduction)

La Matrice

par les messagers du temps

 

Apocalypse en grec veut dire révélation, cela nous le savons tous. Dans les écrits religieux nous en trouvons plusieurs. Celui qui nous intéresse, bien que souvent les révélations aient des tournures similaires, est celui que Jean aurait eu à Patmos, en Grèce, lors de son exil.

Nous avons dû, pour plus de compréhension, retirer des textes ce qui est symbolique, verbiage ou habillage, afin de faire perdre au texte tout ce qui pourrait lui donner une connotation religieuse, peut-être même ajoutée au fil des temps par les religieux eux-mêmes. Nous sommes partis du principe que toutes révélations, songes ou visions, ne sont pas du tout forcément reliés à un principe religieux, et que l’influence de celui-ci pourrait même altérer la véracité des faits visualisés. C’est donc dépouillé que nous avons voulu comprendre ce que nombreux visionnaires pourraient avoir vu et compris, sans pour autant le transmettre avec une réalité futuriste. Notre transposition fait donc appel à une vision actuelle, un peu comme si le contexte d’il y a deux mille ans se situait maintenant.
Nous avons également été chercher les différentes étymologies et sens de mots clés, en les remettant dans leurs contextes passés, non trafiqués, originaux. Nous nous sommes aussi posés de nombreuses questions quant au pourquoi de telles visions du futur, et leurs vraisemblances avec un message ou schéma pouvant convenir à différentes époques, mais dont la trame, présente, future, ou passée, voire même en provenance de mondes parallèles, correspondrait à des données purement mathématiques, une sorte de MATRICE.
Au même titre que la musique est basée sur des données mathématiques, l’Univers lui-même étant un schéma renfermant d’autres données identiques, les comportements des hommes seraient élaborés sur les mêmes principes ! Nous rejoignons d’ailleurs là, par cette prise de conscience, la Théorie du Chaos que nous avons traitée dans nos précédents chapitres. Les êtres humains ou non obéissent à des règles naturelles qui, augmentées par des émotions ou non, les conduisent à des cheminements souvent irréversibles. Toute médaille à un revers ! La conscience peut être bonne ou mauvaise.
Dans ce qui nous intéresse, nous avons cherché à donner, pour notre époque, un sens logique à cette apocalypse, et vérifié si cela pouvait correspondre à une réalité virtuelle ou non, un schéma de prédestination.

Notre recherche a donc pour but :

  • De mieux comprendre cette révélation, pas forcément comme la voient les religieux, mais en adéquation avec l’Univers, c’est-à-dire avec équilibre.
  • De vérifier les probabilités de vérités du futur, ou des possibilités.
  • Et de démontrer que l’être humain en fonction de ses comportements, ses patterns, ses formes de pensées, vit et se prépare un futur qu’il pourrait modifier selon son bon vouloir. Il serait donc possible d’éviter tous désagréments, ou d’en atténuer la portée.

Où est la vérité du faux ! C’est ce que nous allons essayer de comprendre.

 

Retrouvez cet article dans sa version intégrale sur le site des messagers du temps : link

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.