union, just be, juste être

La force et l’union

La force et L’union : 2 mots qui me viennent à l’esprit pour décrire au mieux les qualités nécessaires pour affronter sereinement ce qui va arriver dans les (prochains mois).

Comme prévu précédemment, un durcissement est établi, concernant nos valeurs et nos libertés. Le durcissement de ces mesures sanitaires qui vont pour certains d’entre- vous à l’encontre de vos valeurs : la Liberté, la Solidarité et la Responsabilité dans le sens de l’adulte responsable. C’est-à-dire : la capacité de mesurer et de déterminer son choix de vie, de prendre en conscience, si le souhaite l’avis de certains experts non-gouvernementaux.

Actuellement nous vivons une période difficile, mais ce n’est rien à ce que l’avenir nous réserve. Les enjeux polico-économiques sont bien trop élevés et dépassent notre entendement. Si le sort de l’être humain était au cœur des préoccupation des gouvernant mondiaux, nous ne serions pas dans cette situation. Restez centrés ,car ceci n’est que le début d’une ère de durcissement, d’incompréhensions et de restrictions.

union, just be, juste être
crédit image Pixabay

Comme je vous le disais notre liberté d’être individuel et notre capacité décisionnaire sont malmenées et ceci est dû, majoritairement au manque de solidarité et de responsabilité vis-à-vis de son propre chemin et de celui de notre communauté.
Ce 3ème confinement qui ne sera pas le dernier, va nous ramener au centre de nous, un peu plus. Que voulons-nous ? Que sommes-nous prêts-es à tolérer et jusqu’où ? Savoir ce que l’on veut réellement et surtout le Pourquoi fera la différence entre ceux et celles qui réussiront et les autres qui devront aborder le problème ou leur projet sous un autre angle. C’est également savoir se positionner afin de ne pas se perdre dans l’émotion du collectif ou des personnes nous entourant.

Certains, également, auront tendance à vous embarquer dans leur problématique et de vouloir vous rallier à leur cause. Attention, la cause des uns n’est pas forcément celles des autres. De plus, parfois, ils s’emballeront et crieront à l’injustice et se feront passer pour de pauvres victime. Un conseil : ne vous embarquez pas dans leur galère, suivent tout ceci si l’on gratte un peu est une histoire d’égo. Aujourd’hui, nous devrions être à même de faire la différence entre ce qui est juste ou pas, ce qui de l’ordre du pleurnichage ou pas. La solidarité ne peut servir les ambitions ou le dessein d’une seule personne . Notre évolution nous mène à être solidaire pour le collectif et non pour servir seulement son égo. La bonne solidarité individuelle serait qu’une personne qui a une voiture en panne ou que sa maison brûle recherche de l’aide et fasse un appel à la solidarité. Mais notre vision solidaire doit surtout partir du cœur et non de l’intéret

Et puis surtout n’écoutez pas ceux qui savent tout sur tout, qui ont des opinions sur tout et qui se sente persécutés à tous moments, quelques soient les mots prononcés. Sachez que vous ne serez jamais assez bien ni pour les uns ni pour les autres, Aimez-vous, soyez juste avec vous-même et vous vous sentirez épanouis et sur votre chemin.

C’est le moment également de laisser sa créativité éclore, quelque chose ne fonctionne pas, aucun souci voyez comment vous pourriez faire autrement. Écoutez vos envies, ressentez votre envie du moment et ne suivez pas une idée ou un groupe parce que ça donne bonne conscience ou que ça fait bien. Si vous rentrez dans un groupe, regardez avant tout, si cela correspond à vos valeurs, si votre parole sera écoutée avec bienveillance ou bien si vous ne pouvez pas vous exprimer.

Nous passons un cap où il vous sera demandé d’aller puiser dans votre force intérieure et dieu seul sait à quel point, il en faudra. Pourquoi ? Pour ne pas céder à la peur et aux angoisses, pour pouvoir se recentrer et avoir du recul sur ce que l’on vit. Et surtout pour ne pas vous laisser embarquer dans un flot, un courant qui ne serait pas le vôtre.

Comment faire ? il y a plusieurs solutions et chacun prendra celles qui lui convient le mieux :

La Méditation,  est une solution, peu importe la méthode, elles sont toutes parfaites. A partir du moment de choisir celle qui vous correspond et non pas celle que l’on veut vous imposer. le yoga faites circuler l’énergie dans votre corps, une énergie qui circule librement veut dire une meilleure vitalité et donc une meilleure capacité à affronter cette période incertaine. Vous pouvez également faire de la marche, votre corps a besoin de mouvement, si vous travaillez et que vous devez vous déplacer en voiture, essayer de vous garer un peu plus loin, cela contribuera à votre marche quotidienne. Souvent dans ces moments-là, des idées germent,  parois les événement qui nous préoccupent, prennent de la légèreté . Autre point important, retrouvez-vous, soyez avec des personnes qui vous nourrissent et avec qui vous pouvez partager, rire et grandir.

Des personnes dans la même vibration que vous, dans le même courant de pensée et fuyez toutes personnes qui cherchent les conflits, vous n’avez plus d’énergie à être dans ces basses vibrations, laissez-les dire et passez votre chemin. Laissez l’autre à sa confrontation est beaucoup plus sain que d’essayer de convaincre ou pire encore cela peut vous amener à vous justifier.

Respecter l’autre dans ses pensées et ses jugements et déjà une réelle avancée vers la Liberté. Chacun est différent et comprendre ceci apporte une grande sérénité. De la sérénité naît la confiance, puis la force jaillit.

unité, service, collectif
crédit image Pixabay

L’union : la cohérence de groupe est vraiment très importante, je dirais même primordiale. Réunissez-vous ! Se réunir et créer de belles ondes positives est une force, ensemble les choses sont toujours plus puissantes. L’union de plusieurs personnes travaillant dans le même sens ou sur un même projet et dans le respect de chacun apporte individuellement et collectivement une ressource insoupçonnée de force et d’Amour.

Ces vortex d’énergie que vous créez en vous rassemblant vont dissoudre la morosité ambiante et vont venir éclaircir des espaces qui permettront ensuite de créer d’autres initiatives positives : la lumière absorbe l’ombre et rayonne d’autant plus.

Ce qui nous est demandé aujourd’hui c’est de rester dans notre cœur, accepter tel que nous sommes, sans jugement, le non jugement est une fenêtre sur l’amour et sur l’élévation de notre âme.

Encore une recommandation, n’oubliez pas la musique, la danse, elles transmettent la joie, libèrent des hormones qui contribuent à notre mieux être; plus encore, le cerveau stocke l’information et en redemande ; si toutefois, vous n’avez pas le moral et que vous ne pouvez pas recréer un moment de joie, alors fermez les yeux et repensez à ce moment et un sourire va inonder votre visage et peut-être , allez- vous rire. C’est parfait ! Donc sortez, dansez, regroupez-vous, faites rire les gens ; apportez leur un grain de folie dans leur monotonie journalière, pour certains, vous êtes leur seule bouffée d’oxygène. Riez comme des enfants, sautez, n’ayez pas peur du jugement, notre monde a besoin de gaieté et d’amour.

Ensemble formez un lien fort de façon à ce que chacun reçoive cet amour.

Allégeons l’atmosphère, réunissons-nous, échangeons, soyons vivants, soyons heureux, si nous voulons que demain ressemble plutôt au paradis qu’à l’enfer.

Avec tout mon amour même à celles et ceux qui ne seront pas de mon avis et vous en avez le droit, car un être humain reste un être humain.

Canalisé par Stéphanie Tallet

Vous pouvez diffuser ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de ne rien modifier (sauf correction des fautes d’orthographe), de citer l’auteur : Stéphanie Tallet, ainsi que la source : https://www.stephanie-et-nadia.com et ces lignes. Merci.

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.