angoisse

L’anxiété

Dans un autobus, une passagère est tellement nerveuse qu’elle importune continuellement le chauffeur : Monsieur, où sommes-nous ? Quel est l’arrêt que nous venons de quitter ? Et le suivant ?

Un voisin essaie de la rassurer : Détendez-vous, madame, le chauffeur annonce chaque arrêt à temps. Si vous êtes vraiment inquiète, nous pouvons lui demander de vous avertir quand il vous faudra descendre.

– Oh oui ! S’il vous plaît, c’est très aimable, je suis extrêmement pressée et ne peux me permettre de rater l’arrêt.

– A votre service, Madame, dit le conducteur. J’annonce de toute façon les haltes, mais je vous appellerai quand le moment sera venu. Où voulez-vous descendre ?

– Merci, monsieur, un grand merci d’avance, fait la vieille dame en épongeant son front couvert de sueur, notez s’il vous plaît que je dois descendre au terminus.

Articles en lien :

Ca me parle

Comment est le paradis

Le diagnostique du roi

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.