arbre à soucis, histoire de sagesse

L’arbre à soucis

Un jour, j’ai retenu les services d’un menuisier pour m’aider à restaurer ma vieille grange.

 

Il venait de terminer une dure journée au cours de laquelle une crevaison lui avait fait perdre une heure de travail, sa scie électrique avait rendu l’âme, et pour finir, son vieux pick-up avait refusé de démarrer au moment de rentrer chez lui.
Je le reconduisis donc et il demeura froid et silencieux tout au long du trajet.

Arrivé chez lui, il m’invita à rencontrer sa famille.

Comme nous marchions le long de l’allée qui conduisait à la maison, il s’arrêta brièvement à un petit arbre, touchant le bout des branches de celui-ci du bout des doigts.

 

 

Lorsqu’il ouvrit la porte pour entrer chez lui, une étonnante transformation se produisit.
Son visage devint rayonnant, il caressa ses deux enfants et embrassa sa femme.

 

Lorsqu’il me raccompagna à ma voiture, en passant près de l’arbre, la curiosité s’empara de moi et je lui demandai pourquoi il avait touché le bout des branches de cet arbre un peu plus tôt.
« C’est mon arbre à soucis » me répondit-il…

Je sais que je ne peux éviter les problèmes, les soucis et les embûches qui traversent mes journées, mais il y a une chose dont je suis certain : ceux-ci n’ont aucune place dans la maison avec ma femme et mes enfants.

Alors, je les accroche à mon arbre à soucis tous les soirs lorsque je rentre à la maison.
Et puis, je les reprends le matin. Ce qu’il y a de plus drôle (il sourit), c’est que le matin, lorsque je viens pour les reprendre, il y en a beaucoup moins que la veille lorsque je les avais accrochés !

 

Auteur inconnu

 

Vous pouvez diffuser cet article à condition d’en respecter l’intégralité, de ne rien modifier (sauf correction des fautes d’orthographe), de citer la source : https://stephanie-et-nadia.com et ces lignes. Merci.

 

Articles en lien :

Les trois tamis

Celui qui appelle la pluie

Le paysan chinois

4 Comments

  1. Très beau et très juste. Ces gestes doivent faire parti de notre quotidien. Merci.

    1. Merci Chantal, oui nous devrions en faire une habitude !

  2. Bonjour Stéphanie et Nadia,
    je vous remercie pour vos partages et je suis particulièrement touchée par celui concernant l’aide énergétique pour aider à faire passer les âmes du drame de Paris et bien sur de toutes celles que nous connaissons et celles dont on ne parle pas à travers notre monde si étroit. j’ai suivi une journée de formation pour être « passeuse d’Ames » avec Monsieur Gabriel Baulieu, un personnage tellement riche et avec un grand don de soi (j’exprime avec beaucoup de maladresse le ressenti de cette expérience enrichissante), je ne savais pas trop à quoi m’en tenir avec ce type de formation. j’aimerai toutefois continuer ce début de travail que j’essaie d’améliorer car je me situe au niveau des balbutiements comme une enfant qui apprend à faire ses premiers pas. Auriez-vous des conseils, des prières ou des rituels à proposer pour effectuer le passage de nos défunts ?
    Je ne sais pas si vous aurez des réponses à mes questions , et d’avance je vous remercie de l’attention que vous leurs portez .
    je vous souhaite une lumineuse journée remplies de surprises et qui agrémentera votre fin de semaine.
    Mado
    J

    1. Pour vous aider dans votre démarche, je vous conseillerais le livre de Marie-Pierre Michaud « Ces âmes que l’on préfère oublier » aux éditions du Dauphin Blanc, et pour ce qui est des prières peut-être d’aller voir sur le site de Caroline Descat, je pense que vous y trouverez une prière ou deux qui devrait vous aider. En souhaitant que cela vous aidé, au plaisir.
      Nadia

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.