Message, Sagesse toltèque

Drôles de commentaires

1 435
commentaires

commentaires

N’avez-vous jamais eu une incompréhension au cour d’un débat ou d’un ébat de commentaires sur la toile ?
J’ai souvent remarqué que les discussions dites spirituelles finissent souvent en pugilat verbal des plus sanglants.

 

Aujourd’hui je vous propose une réflexion dans vos commentaires sur la toile tirée de ma pratique des accords toltèques. Tout d’abord je suis désolé mais vous aurez besoin d’un minimum de cerveau et de réflexion, si c’est trop pour vous et bien Next !

 

1ère étape : et si vous commenciez votre commentaire avec un smiley plutôt que par « oui mais », ou « ah non », ou « c’est pas possible »… Jusque là c’est pas trop compliqué quand même…

2ème étape : oui c’est là que cela se corse. Faisons une pause avant de commencer le commentaire. Pourquoi avez-vous envie de poster un commentaire sur cette publication ? Parce que c’est drôle et vous avez envie d’y mettre une autre touche d’humour ? Parce que vous n’êtes pas d’accord et que vous avez une grosse envie de passer à tabac l’imbécile qui a écrit ce post ? Parce que vous aimez avoir toujours raison et vous mêler de tout ?…
Évidemment les solutions divergent selon l’option qui est la vôtre. Pour les comiques faites-vous plaisir et les autres STOP !!! Avant de partir au carnage en validant le commentaire que vous avez en tête, posez-vous au moins une question : aimerais-je lire ce commentaire sur une de mes publications ? Pour les accros de la mitrailleuse verbale, sortir d’une telle dépendance est difficile et ce dont je vous parle ici vous paraît surement impossible mais je vous jure j’ai réussi à calmer un cas des plus alarmants. Ok, cela a demandé du temps mais rien de solide ne se construit en 2 secondes. Alors changez d’armes et de munitions, armez-vous de courage et de patience, prenez comme conseillère dame douceur, elle vous glissera les bons mots.

 

Tout cela pour vous dire que vous n’êtes pas obligé d’être virulent, on peut commenter bien des choses avec de la douceur et en étant constructif. Bien continuons un peu notre exploration avec quelques questions utiles à se poser quand on écrit un commentaire :

– mon commentaire est-il pertinent ?
– est-ce que je commente sous le coup de l’émotion ?
– est-ce que je commente parce que l’auteur as-touché à une de mes croyances ? Cette croyance est-elle juste ?
– ai-je vraiment compris le discours de l’auteur ? Ou est-ce mes filtres qui m’éloignent du discours de l’auteur ?
– mon commentaire est-il compréhensible par le commun des mortels ? (spéciale dédicace à nos jeunes ados, on vous adore mais notre dictionnaire ne contient pas tous les jolis mots que vous avez inventé durant les derniers jours ou mois, désolé notre disque dur est un peu lent cela doit être l’âge)
– ….

 

Il y a bien des questions que l’on peut se poser avec de commenter quoique ce soit, l’une des plus importantes pour moi est : ai-je réellement envie de donner de l’énergie à cela ? Je vous assure que depuis que je me la pose, je m’évite bien des conversations enfin bien des tirs de tranchée… et en plus j’ai plus d’énergie pour des choses qui me nourrissent vraiment. Alors à vos claviers, je veux voir pleins de jolies commentaires sous cet article pour voir si vous avez bien compris ce que je viens d’écrire.

 

Nadia Marty

Vous pouvez diffuser ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de ne rien modifier (sauf correction des fautes d’orthographe), de citer l’auteur : Nadia Marty, ainsi que la source : http://www.stephanie-et-nadia.com et ces lignes. Merci.

About the author / 

Stephanie et Nadia

1 Comment

  1. Justine 25 novembre 2014 at 21 h 21 min -  Répondre

    🙂 Merci !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée, les champs obligatoires sont marquée d'un *

2019 : La récolte

Commentaires récents