Histoires de sagesse

Apprécier ce que l’on a

0 121
apprecier ce que l'on a

Une histoire de sagesse, qui nous renvoie à la simplicité d’apprécier ce que l’on a.

 

apprecier ce que l'on a

Un jour, lepère d’une très riche famille amène son fils à la campagne pour lui montrer comment les gens pauvres vivents. Ils passent quelques jours sur la ferme d’une famille qui n’a pas beaucoup à leur offrir.

Au retour, le père demande à son fils. :  » as-tu aimé ton séjour?  »

 » C’était fantastique, papa !  »

« As-tu vu comment les gens pauvres vivent?  » demande encore le père.

« Ah oui!  » Répond le fils

 » Alors qu’as-tu appris? »

Le fils lui répond  » J’ai vu que nous n’avions qu’un chien alors qu’ils en ont quatre.

Nous avons une piscine qui fait la moitié du jardin et ils ont une grande crique.

Nous avons des lanternes dans notre jardin et eux ont des étoiles partout dans le ciel.

Nous avons une immense galerie à l’avant et eux ont l’horizon.

Nous avons un domaine mais eux ont des champs à perte de vue.

Nous avons des serviteurs alors qu’eux servent les autres.

Nous achetons nos denrées et eux les cultivent.

Nous avons des murs autour de la propriété pour nous protéger. Eux ont des amis qui les protègent.  »

Le père en resta muet.

Le fils rajouta:  » Merci Papa de m’avoir montrer tout ce que nous n’avons pas « .

Trop souvent nous oublions ce qui nous est acquis pour nous morfondre sur ce que nous n’avons pas.

Ce qui est un objet sans valeur pour un peut très bien être un trésor pour un autre. Ce n’est qu’une question de perspective.

C’est à se demander ce qui arriverait si nous avions de la gratitude pour tout ce que nous avons au lieu d’en vouloir toujours plus.

Apprenez à apprécier ce que vous avez. Retrouvez vos yeux et votre coeur d’enfant et voyez combien il est important d’appr(cier ce que vous avez plutôt que de vous soucier de ce que vous ne possédez pas.

 

Auteur inconnu


Vous pouvez diffuser cet article à condition d’en respecter l’intégralité, de ne rien modifier (sauf correction des fautes d’orthographe), de citer la source : http://stephanie-et-nadia.com et ces lignes. Merci.

Articles en lien :

Le renard sans pattes

Nous sommes de passage

Les oiseaux blancs et les oiseaux

About the author / 

Nadia Marty

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée, les champs obligatoires sont marquée d'un *

Programme confiance en soi

Commentaires récents